Tout savoir sur le Panthéon

(Publié le 12 août 2020) (Mis à jour le: 12 août 2020)

Lors d’une balade dans le 5ème arrondissement de Paris, il serait difficile de zapper le Panthéon. C’est ce monument de style néoclassique au cœur du Quartier Latin. Placé au centre de la place du Panthéon, il est entouré des locaux de la mairie du 5ème arrondissement, de l’église Saint-Etienne-du-Mont, de la faculté de droit, du lycée Henri-IV et de la bibliothèque Sainte-Geneviève. Le Panthéon est considéré comme un lieu de mémoire, mais qu’est-ce que vous savez de plus sur lui ? Nous allons vous en apprendre plus à travers ce dossier.

L’article de la mort, à l’origine du Panthéon

En 1744, Louis XV souffre d’une grave maladie à Metz. Combattant contre la mort, il fait le vœu et la promesse d’ériger une église dédiée au culte de Sainte Geneviève s’il survit. Chanceux, cette maladie n’achève pas Louis XV.

Lorsqu’il est sur pied, il revient à Paris et se lance dans la réalisation de son vœu et de sa promesse. Il fait appel au marquis de Marigny pour la construction du monument. Plusieurs architectes se mettent à la conception du plan et il faudra attendre 1757 pour que le chantier débute. Le terrain est béni par l’abbé de Sainte-Geneviève le 1er août 1758 et Louis XV se rend sur place le 6 septembre 1764 pour la pose de la première pierre.

Connaissez-vous la Place de la Madeleine ? C’est une place dans l’univers du luxe parisien.

Pourquoi le Panthéon est-il toujours sur pied aujourd’hui ?

Si le Panthéon est encore sur pied aujourd’hui, c’est à cause des rénovations et des restaurations qu’on lui a apporté. Cependant, dès 1770, quelques années après le début de la construction, on entendait déjà dire le Panthéon allait facilement s’écrouler. A cette époque, c’était le dôme qui était visait et c’était l’architecte Pierre Patte qui soulignait que les bases ne pourront pas supporter le dôme. En effet, le projet prévu par Sufflot semblait bien fragile.

Cette fragilité s’est témoigné par l’écroulement des pierres dès le XVIIIème siècle. Le chantier lancé en 1757 semblait ne pas avoir de fin. Lors de son règne, Napoléon lance les travaux de consolidation. Ceux-ci n’ont pas été suffisants, car le bâtiment n’a cessé de se dégrader et en 2012, on pouvait constater que la couverture du dôme n’était plus étanche. C’est là que le Centre des monuments nationaux lance une campagne de mécénat « grand public » pour sa restauration. Un an plus tard, un grand chantier est lancé avec un budget total de 100 millions d’euros.

Dossier – Notre-Dame de Paris, une cathédrale avec une longue histoire

pantheon paris

L’aspect actuel du Panthéon est-il l’aspect d’origine ?

Lorsque le vœu de Louis XV a été concrétisé, on imaginait une église à dôme en forme de croix grecque avec une conception empruntant différents styles architecturaux. Au fil du temps, ce projet a pris un autre tournant, notamment lorsqu’on a pris la décision de désacraliser l’église en 1791. A cette époque, on a complètement décidé de transformer l’église Sainte-Geneviève en « Panthéon des grands hommes ».

C’est l’architecte Quatremère de Quincy qui reprend les travaux en main. Il ne travaille que sur l’apparence extérieure en enlevant le lanterneau et les clochers, en obturant les 39 fenêtres basses et en dépolissant les verres des fenêtres hautes. Vous avez compris : le Panthéon actuel n’est pas vraiment la réalisation que ses initiateurs l’ont imaginé.

Lire également – Boulevard Saint Germain : une artère principale de Paris

Quelles sont les personnalités inhumées au Panthéon ?

A l’origine, le Panthéon était prévu être une église dédiée au culte de Sainte-Geneviève, mais depuis la Révolution Française, il a pour vocation à honorer les grandes personnalités qui ont fait l’Histoire de la France. En 2018, on comptait 74 personnalités inhumées dans la partie inférieure du monument. Parmi ceux-ci, il y a quatre femmes dont la physicienne chimiste polonaise naturalisée française Marie Curie, la militante française aux droits de l’homme Geneviève de Gaulle-Anthonioz, la résistante et ethnologue française Germaine Tillion et la magistrate et femme d’Etat Simone Veil.

pantheon paris

Si aujourd’hui, on n’a plus que 74 personnalités qui y sont inhumées, c’est que quelques personnalités après avoir été admises ont été retirées. C’est le cas d’Honoré-Gabriel Riqueti de Mirabeau, d’Auguste Marie Henri Picot de Dampierre, de Louis-Michel Lepeletier de Saint-Fargeau et de Jean-Paul Marat. Le transfert de certaines personnalités comme Descartes, Viala et Bara au Panthéon a également été prévu, mais n’a pas pu avoir lieu.

Il faut aussi comprendre qu’il n’y a pas que des Français qui ont contribué à l’Histoire de la France. Il y a également quelques étrangers. C’est pourquoi on y trouve inhumés le dernier doge de la République Ligurienne Girolamo-Luigi Durazzo, le cardinal Giovanni Battista Caprara, l’amiral néerlandais Jean-Guillaume de Winter et le banquier neuchâtelois Jean-Frédéric Perregaux. Certaines personnes qui n’ont pas vraiment participé à l’Histoire de la France ont aussi leur place au Panthéon. Il y a par exemple la tombe de Marc Schoelcher qui est le père de l’homme politique Victor. Il y a été inhumé pour le respect de leur volonté commune de reposer ensemble.

Le Panthéon est un incontournable pour un séjour à Paris, tout comme le Trocadéro.

La visite du Panthéon

Si vous êtes de passage à Paris, il serait dommage de rater le Panthéon. Une fois sur place, vous ne pourrez pas manquer l’inscription « Aux grands hommes, la patrie reconnaissante » sur le parvis. Vous ressentirez directement l’atmosphère de recueillement. Vous serez également impressionné par l’immense coupole allant à 67 mètres de hauteur qui s’est inspiré de l’époque de la Renaissance. Passez par la maquette en coupe pour mieux comprendre les secrets de la construction de ce monument.

Le Panthéon n’est pas qu’une grande construction qui marque l’histoire de la France, c’est aussi quelque part un lieu dédié à l’art. Prenez le temps d’admirer les peintures sur toile sur les murs. Une fois au centre de la coupole, vous ne pourrez que rester bouche bée devant la pendule suspendue de Foucault, qui est une réplique de Jacques Foiret, faisant 28 kg et qui se balance doucement sans jamais de repasser au même endroit. Le Panthéon est aussi le lieu où sont inhumées les grandes personnalités de l’histoire de France : faites aussi un tour pour découvrir les cryptes.

Avec un peu de chances, vous pourrez également partir en groupe pour monter les 206 marches menant vers les parties hautes du Panthéon. Depuis les hauteurs, on a une vue panoramique sur les quartiers et les monuments de la capitale.

Découvrir également – Pont neuf : le plus ancien pont de Paris

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/