Arrosé d’essence

(Publié le 4 août 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Il m'a suffi de quelques mots

Plantés en dépit du bon sens

Pour que vous m'arrosiez d'essence

Et que je parte en fumée

De la haut contrairement

Aux idées reçues

J'observe les vivants

Je plane au-dessus

Des bois et des champs

Des villes encombrées

De misères humaines

 

J'y vois très peu d'amour

Et beaucoup de haine

 

Il se fait tard

Je commence à me dissiper

Un ballon rouge échappe

Des mains d'un enfant

Me traverse de part en part

Et se laisse emporter

Au gré du vent

 

 

 

 

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/