Andromaque ACTE quatrième Scène II

(Publié le 1 septembre 2011) (Mis à jour le: 23 janvier 2016)
Evaluer cet article

Andromaque ACTE quatrième Scène II

Andromaque par Jean Racine

Hermione, Cléone.

Cléone

Non, je ne puis assez admirer ce silence.

Vous vous taisez, Madame, et ce cruel mépris

N’a pas du moindre trouble agité vos esprits !

Vous soutenez en paix une si rude attaque,

Vous qu’on voyait frémir au seul nom d’Andromaque !

Vous qui sans désespoir ne pouviez endurer

Que Pyrrhus d’un regard la voulût honorer !

Il l’épouse, il lui donne, avec son diadème,

La foi que vous venez de recevoir vous-même,

Et votre bouche encor, muette à tant d’ennui,

N’a pas daigné s’ouvrir pour se plaindre de lui ?

Ah ! que je crains, Madame, un calme si funeste,

Et qu’il vaudrait bien mieux…

Hermione

Fais-tu venir Oreste ?

Cléone

Il vient, Madame, il vient, et vous pouvez juger

Que bientôt à vos pieds il allait se ranger;

Prêt à servir toujours sans espoir de salaire,

Vos yeux ne sont que trop assurés de lui plaire.

Mais il entre.

La pièce de Théâtre Andromaque par Jean Racine.



Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/