André Gide, histoire et biographie de Gide

(Mis à jour le: 9 août 2017)

André Gide est un homme de lettres français qui s’est fait connaître de par ses nombreuses œuvres uniques. Né le 22 novembre 1869, cet éminent écrivain a reçu, peu avant sa mort, le Prix Nobel de Littérature. Durant sa carrière, il a écrit des romans, des essais et des pièces de théâtre. Faisant partie du cercle fermé des écrivains, il a gardé sa passion pour l’écriture durant toute sa vie en continuant à écrire son journal intime jusqu’à sa mort. Grand voyageur, considéré en son temps comme étant un écrivain moderne, il aborde de nombreux thèmes inexplorés voire tabous pour son époque, ce qui a fortement contribué à son succès.

Les citations d’André Gide

Une enfance révélatrice

André Gide est un enfant qui grandit au sein d’une famille bourgeoise. Dès le plus jeune âge, il est bercé entre les voyages d’une province à une autre pour visiter des membres de sa famille. Il a été en partie élevé par une gouvernante, Anna Shackleton dont la mort l’a marqué au point de l’évoquer dans quelques unes de ses œuvres à l’instar de la Porte étroite ou de Si le grain ne meurt. Son enfance a aussi été marquée par la mort de son père et d’un de ses proches cousins, ce qui va créer une relation fusionnelle, voire étouffante, avec sa mère. Persécuté au Lycée, il feint, dira-t-on, une maladie nerveuse qui le conduit à Montpellier pour y suivre des cures.

Après un abandon scolaire, il suit des cours de deux ans avec Mr Bauer, dont une découverte (celle du Journal d’Amiel) va l’inciter à écrire son propre journal, ce qui va le remettre à niveau pour ensuite exceller à l’école. Il obtient le baccalauréat en 1889 et commence à fréquenter des salons littéraires. Il écrit sa première œuvre : Les Cahiers d’André Walter qui est suivie du Traité du Narcisse en 1891. Il voyage en Afrique et y découvre sa passion pour les hommes, une passion qu’il défend dans son essai socratique intitulé Corydon. Sa mère décède en 1895 et il épouse la même année sa cousine Madeleine dont il a toujours été amoureux.

Une carrière littéraire riche et accomplie

André Gide a écrit de nombreuses œuvres célèbres après s’être marié, à l’instar de « Les Nourritures Terrestres », L’immoraliste, Les Faux-monnayeurs, La Porte étroite  ou encore La Symphonie Pastorale. Il participe à la création de la Nouvelle Revue Française dans les années 20. Certaines de ces œuvres critiquent ouvertement le Vatican, œuvres qui, à sa mort, ont été confisquées par cette institution.

Plus ou moins engagé dans la politique, André Gide cessera en partie d’écrire après 1947. C’est par ailleurs cette année-là qu’il reçoit le Prix Nobel de Littérature. Il publie trois ans plus tard une partie du Journal qu’il a écrit depuis son adolescence sous forme de cahier. Il reprend l’écriture de ce cahier, intitulé Ainsi soit-il ou Les jeux sont faits, la même année. Il décède en 1951 et est enterré aux côtés de Madeleine.

 Les proverbes français




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/