Amours secrètes

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Le coeur embrumé
Par les premiers nuages
Les pieds s’enfonçant
Dans le sable mouillé
Il se prend à rêver
A ses amours secrètes

 

Qui vibrent en lui
Comme sous les doigts
Des concertistes
Les cordes tendues
Des violons

Dans les replis secrets
De son âme troublée
On aperçoit le vol
De pensées gaies et tristes
Lascivement entremêlées
Et qui ressemblent
A s’y méprendre
A des couples anciens
De fantômes ailés

Jacques Herman
2012

 



  1. 11 juin 2012 @ 19:41 Gabriela Parra

    J’ai adoré cet poeme. Il y a bcp d’intensité. Tres bien écrit. Merci 🙂

    Répondre


Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/