Amours de pierre

(Publié le 21 mai 2006) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

J’ai vécu, sans amour, comme vivent les pierres,
Les ronces de la vie m’avaient écartelée,
Les épines des roses, celles des barbelés
Ont laissé, sur mes joues, des baisers si amers.

ur les routes fleuries qui menaient à mon cœur,
Et sur tous les chemins qui menaient à mon âme,
J’ai trouvé le repos dans la si douce flamme
Des beaux yeux d’un berger au regard enjôleur.

J’ai cueilli le raisin, bu le jus de la treille,
Et j’ai goûté aux fruits rouges de la passion,
Chaque instant de la vie était notre saison,
Comme un rêve éveillé à nul autre pareil.

En lui, confident pour l’amour et la peine,
J’ai déposé mon cœur et remis ma raison,
Il m’a donné le grain de sa riche moisson,
Mon berger était roi et j’étais souveraine…

Et je vis, sans amour, comme vivent les pierres,
Les ronces de la vie m’ont tant écartelée,
Les épines des roses, celles des barbelés
Ont laissé, dans mon cœur, des regrets si amers.



  1. 1 juin 2006 @ 10:16 Visiteur

    🙂
    ces mots sont un bonheur à lire

    Répondre


Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/