Alphonse de Lamartine, histoire et Biographie de Lamartine

(Mis à jour le: 20 août 2017)

Alphonse de Lamartine

Alphonse de Lamartine de son vrai nom Alphonse Marie Louis de Prat de Lamartine est un poète, dramaturge et un homme politique français. Il est né le 21 octobre 1790 à Mâcon  et mort le 28 février 1869 à Paris.

L’un des plus grands romanciers du fil romantique en France, il est également connu pour son opposition à Bonaparte.

Il dirigea la Deuxième République.

Alphonse de Lamartine

Alphonse-Lamartine

Alphonse de Lamartine fait partie du mouvement romantique français, la poésie de Lamartine est une  idéalisation de la nature. une de ses oeuvres les plus célèbre est LE LAC.

La Biographie de LAMARTINE

A la naissance de la seconde république en 1848 il est nommé ministre des affaires étrangère. mort à Paris le 28 février 1869,il ne verra pas la fin désastreuse du second empire.

Le poème, ” le Lac” est le chef d’oeuvre d’Alphonse de Lamartine

Un extrait du poème Le LAC

Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges
Jeter l’ancre un seul jour ?

Ô lac ! l’année à peine a fini sa carrière,
Et près des flots chéris qu’elle devait revoir,
Regarde ! je viens seul m’asseoir sur cette pierre
Où tu la vis s’asseoir !

 Découvrez la poésie de Lamartine

Les oeuvres de Lamartine

Lamartine avant la révolution de 1848

Alphonse de Lamartine est né dans une famille de noblesse qui est attachée au roi et au catholicisme. Son père, Pierre de Lamartine était un seigneur, chevalier et capitaine au régiment Dauphin-cavalerie, et sa mère Alix des Roys.

Jusqu’à l’âge de 10 ans, Lamartine vivait à la campagne à Milly, entouré de ses sœurs, sa mère, et de l’abbé  Dumont. Il part alors au collège de Belly.

Il a passé son enfance avec Chateaubriand, Virgile et Horace.

Lorsqu’il est retourné à Milly, il a commencé à écrire des poèmes.

En 1811, Lamartine fait un voyage en Italie, où il fait la connaissance d’Aymond de Virieu. Elle  lui inspire son recueil la Graziella. De retour en France, il prend la fonction, pour quelques temps d’un garde de corps auprès de Louis XVIII.

En 1816, Alphonse de Lamartine rencontre la jeune Julie Charles dans la région d’Aix-les-Bains. Un amour très tragique puisque Julie meurt en décembre 1817. Ses poèmes publiés dans le recueil des Méditations poétiques en 1820 proviennent de cette expérience douloureuse. Ce recueil a trouvé un énorme succès lors de sa sortie.

Lamartine

Lamartine

Il se marie en 1820 avec Marianne-Elisa Birch, une jeune femme Anglais. A cette époque il était secrétaire d’ambassade en Italie avant de démissionner en 1830.

Cette période de la vie de Lamartine était tourmentée par la naissance de sa fille et la mort de ses deux sœurs. Il publie toutefois plusieurs recueils, les Nouvelles Méditations poétiques, la Mort de Socrate et Le Dernier Chant du pèlerinage d’Harold en 1823.

Il fut élu à l’Académie française en 1829. Et en 1830, il publie les Harmonies poétiques et religieuses.

Lamartine se joint à la Monarchie de juillet en 1830  mais il échoue lors de la députation. Il décide alors d’entamer un voyage en Orient et fait la visite de la Grèce, le Liban et les lieux saints du
christianisme.

Il fut élu député en 1833, et il le restera jusqu’en 1851. Un grand royalisme, Lamartine devint l’un des plus grands défendeurs du républicanisme.

Suite à des problèmes d’argent, il décide de quitter la politique et de se concentrer sur l’écriture.

Lamartine après la révolution de 1848

Alphonse de Lamartine joue un rôle très important lors du déclenchement de la Révolution de 1848, proclamant la République. Il fait partie de la Commission du gouvernement provisoire et s’en charge du ministère des Affaires étrangères entre février et mai 1848.

Il devint proche des libéraux et mène une politique modérée.

Lamartine est celui qui a signé le décret d’abolition de l’esclavage annoncé le 27 avril 1848. En décembre 1848, il perd lors des élections présidentielles face à Louis Napoléon Bonaparte et il décide en 1851 de quitter toute activité politique.

Suite à de grands problèmes d’endettement et d’argent, Lamartine se trouve obligé de vendre Milly en 1860. Il était contraint également de faire des œuvres alimentaires qui n’ont pas la même qualité littéraire que ses écritures anciennes.

Alphonse de Lamartine

Alphonse-de-Lamartine


La Vigne et la Maison
fut le dernier grand poème de Lamartine. Il a été écrit en 1857. Alphonse de Lamartine s’éteint en 1869 après deux ans de paralysie à cause d’une attaque. Il fut enterré dans le caveau familial au cimetière communal.

Alphonse de Lamartine a su faire la combinaison entre la splendeur de la vanité et ses vers écrits d’une manière ensorcelante.



  1. 14 février 2012 @ 11:02 Sabrina

    Il m’a tant marqué cet écrivain avec ses idéaux révolutionnaires et humaines!

    Répondre

  2. 16 février 2012 @ 09:16 Lolita

    Lamartine
    C’est l’auteur de tous les temps et de Toutes les générations…

    Répondre


Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/