Allons mon pauvre cœur bien loin de la Cité

(Publié le 23 novembre 2006) (Mis à jour le: 12 janvier 2016)
Allons mon pauvre cœur bien loin de la Cité
Dedans quelque désert, fuyons la compagnie
De nos plus chers amis, cherchons la Tyrannie
Des Ours, Tigres, Lions pleins d’inhumanité :
L’Olme, le Chêne, l’Able en ce lieu écarté
Pourront seuls témoigner ta misère infinie :
Le bel Astre du ciel, donnant lumière et vie,
N’y lance point les rais de sa vive clarté.


Laissons le grand Palais et le brave Théâtre
À ceux qui n’ont point vu leur espérance abattre :
Aux enfants bienheureux, aux pères fortunés.

Vallon, Grotte, Forêt, Rocher, Antre effroyable
S’accorderont du tout à l’état misérable,
De nous, qui de l’espoir sommes abandonnés.

Textes poétiques
Catherine Des Roches

Allons mon pauvre cœur bien loin de la Cité Textes poétiques Poésies Catherine Des Roches

 Poésies Catherine Des Roches - Textes poétiques - Allons mon pauvre cœur bien loin de la Cité -  Allons mon pauvre cœur bien loin de la Cité Dedans quelque désert, fuyons la compagnie


  1. 12 décembre 2007 @ 13:53 Tralala

    Chouuux
    C’est un peu tristounet quand meme 😥

    Répondre


Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/