Air

(Mis à jour le: 31 décembre 2015)
Voici les lieux charmants où mon âme ravie
Passait à contempler Silvie
Les tranquilles moments si doucement perdus.
Que je l’aimais alors ! Que je la trouvais belle !
Mon coeur, vous soupirez au nom de l’Infidèle :
Avez-vous oublié que vous ne l’aimez plus ?

C’est ici que souvent, errant dans les prairies,
Ma main, des fleurs les plus chéries
Lui faisait des présents si tendrement reçus.
Que je l’aimais alors ! Que je la trouvais belle !
Mon coeur, vous soupirez au nom de l’infidèle :
Avez-vous oublié que vous ne l’aimez plus ?

 

Textes poétiques

Nicolas Boileau

Air Textes poétiques Poésie Nicolas Boileau

 Poésie Nicolas Boileau - Textes poétiques - Air -  Voici les lieux charmants où mon âme ravie Passait à contempler Silvie



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/