Adolphe Sax, Histoire et biographie de Sax

(Mis à jour le: 4 janvier 2016)
Adolphe Sax, Histoire et biographie de Sax
Evaluer cet article

Antoine-Joseph Sax, également connu sous le nom d’Adolphe Sax, est né le 6 novembre 1814 en Belgique. Son 201è année est célébrée par le géant Google où il figure comme doodle.

Il est le fils de Charles Joseph Sax, un fabricant d’instruments à vent,  de pianos, de harpes et de guitares. Son  père a également été employé par le roi Guillaume Ier en tant que luthier officiel de l’armée belge. Dès le début, Adolphe Sax se plonge dans l’apprentissage de la fabrication d’instrument de musique. À l’âge de six ans, il forait déjà des trous de tonalité dans les clarinettes et travaillait une tour à bois. À 15 ans, il participa à l’Exposition industrielle de Bruxelles en créant deux flûtes et une clarinette.

Les premières années, son projet le plus ambitieux était d’améliorer la clarinette basse. Ainsi, cette dernière est devenue le premier instrument breveté de Sax, considéré comme un véritable succès,  même si certains clarinettistes étaient moins enthousiastes. À cette époque, un clarinettiste basse avait même menacé de quitter son orchestre si l’adoption de ce nouvel instrument était votée. Rempli de détermination, le jeune Sax avait contesté le clarinettiste.

En 1841, Adolphe a quitté la Belgique et déménagé son atelier à Paris. Ayant hérité de l’esprit créatif de son père, il chercha infatigablement à perfectionner les instruments de musique, notamment les instruments à vent. Il travaillait pour en améliorer la qualité, la justesse et la sonorité. Il essaya aussi de rendre les appareils plus faciles à jouer et déposa à cet effet 33 brevets, ce qui ne tarda pas à révolutionner l’univers des  instruments à vent.

Par la suite, il cumula médailles et diplômes à l’occasion des expositions de l’Industrie française et des expositions universelles. Il se voit alors décerner la légion d’honneur et obtint le titre de directeur de la musique particulière de l’empereur Napoléon III.

Niché dans son atelier de Paris, Sax fabriquait des instruments standards et s’introduisait progressivement  vers un long chemin d’amélioration des instruments.  En 1845, il breveta une famille de cuivres qu’il a appelé saxhorns. Un an plus tard, la famille de saxophones fait sa première apparition, allant du sopranino à la basse. Cette année 1846 est alors considérée comme celle de l’invention du saxophone, mais dès 1842, Berlioz avait déjà écrit des louanges sur ces instruments.  L’article Berlioz fait les éloges de Sax, ce qui lui a valu un poste d’enseignant au Conservatoire de Paris.

Personnage aux nombreuses facettes, l’inventeur était aussi éditeur de musique, rédacteur et professeur de saxophone à des élèves militaires au Conservatoire. Il organisa aussi des concerts et était chef de fanfare de l’Opéra.
Sax attaque lui-même certains facteurs pour contrefaçon (dont Pierre Louis Gautrot à propos du sarrusophone).

Cependant, en raison de sa personnalité unique et de son succès, il avait attiré un certain nombre de mécontents qui souhaitaient ternir sa réputation. Il s’agissait notamment de détracteurs qui travaillaient les instruments, contrariés et résistant au changement. En fait, selon certaines rumeurs de l’époque,  Sax aurait volé la conception de la valve rotative aux Allemands. De nombreux procès lui ont été intentés, en pleine période de révolution et de guerre.

Certains de ces conflits ont été réglés lors d’une soirée chic à laquelle l’inventeur a assisté à Bonn. Lors d’un événement royal en présence de pouvoirs prussiens, Wilhelm Wieprecht, luthier royal et concepteur d’un système de vanne rotative a rencontré Adolphe et le débat concernant le système de vanne rotative fut réglé. Wieprecht fut alors convaincu que Sax n’avait pas volé ses idées.

Adolphe Sax est mort à l’âge de 80 ans, le 7 février 1894 à Paris. Son esprit novateur a fait évoluer l’art de la conception de l’instrument. Il n’aura pas connu le succès de son instrument. Le saxophone a depuis traversé l’Atlantique et franchi les États-Unis.




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/