A mes yeux émerveillés

(Publié le 26 février 2007) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Ah misère vous dites

Que je suis dans mon élément

Et qu'il est sans doute temps

Que j'en profite

Alors je bouge les bras

Et les jambes

Je respire profondément

Je gambade par ci par là

Je sautille comme un enfant

Je m'agite

Je me glisse dans 

Les replis de votre jeu

Finalement le peu

Que je sache de la vie

C'est à vous que je le dois

Mais il se fait tard déjà

Et les bougies s'éteignent

La noirceur apparaît

Dans sa troublante nudité

C'est l'heure des cadavres 

Et des puanteurs du monde

C'est l'heure des chants lugubres

Nés de l'horreur immonde

Qui se découvre soudain

A mes yeux émerveillés

© Jacques Herman – 2007




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/