À Gaston Bouzanquet

(Publié le 7 décembre 2008) (Mis à jour le: 20 août 2017)

Tout fier des grands labeurs sacrés de vos aïeux,
Tout épris d’un passé de gloire et de souffrances,
Le cœur obstinément clos aux désespérances,
Vous poursuivez, là-bas, maints rêves généreux.

Vous pleurez les oublis et les indifférences
Des foules délaissant les piédestaux poudreux.
Vous voulez couronner le front de tous nos preux ;
Et vous avez tendu la main dans les deux Frances

Pour que Montcalm tombé, loin du pays natal,
Dans le même combat que son vaillant rival,
Revécût dans le bronze animé par Morice ;

Et l’or que vous avez mendié noblement,
Rendu plus pur au feu de votre dévoûment,
Vous nimbe d’un reflet beau comme la Justice !

William Chapman 

À Gaston Bouzanquet Les Fleurs de givre Poésie William Chapman

 Poésie William Chapman - Les Fleurs de givre - À Gaston Bouzanquet -   Tout fier des grands labeurs sacrés de vos aïeux, Tout épris d’un passé de gloire et de souffrances,



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/