A Annemarie Kreis-Schäppi

(Publié le 30 novembre 1999) (Mis à jour le: 8 mai 2014)

Jamais à midi
Au coeur de l’été
Le ciel n’avait été
Aussi gris qu’en ce jour
Où Walter m’annonça

 


Le départ d’Annemarie
Pour l’Eternité
Les portes d’en haut
S’ouvriront à
Sa poésie
Le corps meurtri
Par la maladie
Se dissoudra
Dans la paix retrouvée
Jacques Herman
2009

 




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/