Ernest Bersot, histoire et biographie de Bersot

(Mis à jour le: 11 août 2017)

De son vrai nom, Pierre-Aimé Bersot, Ernest Bersot est un journaliste et philosophe moraliste français. Il est né le 22 août 1816 à Surgères et est décédé le 1er février 1880 à Paris.

Biographie

Le père d’Ernest Bersot était d’origine suisse tandis que sa mère était française. Après avoir suivi des études au lycée de Bordeaux, il intègre l’École normale supérieure en 1836. Après l’obtention de son agrégation de philosophie en 1839, il est recruté au rang de professeurs de philosophie au collège de Rennes puis professeur suppléant à Paris.

Quelques liens

En 1840, Victor Cousin, alors ministre de l’instruction publique, le recrute en tant que secrétaire.

Lorsqu’il redevient professeur de philosophie à Bordeaux, son libéralisme d’idées donne naissance à quelques conflits avec le clergé.

En 1843, il est professeur à la faculté des lettres de Dijon et en 1846, professeur au collège de Versailles.

En 1848, il est naturalisé.

En 1851, après le coup d’État du 2 décembre, il refuse de prêter le serment des fonctionnaires. Pour le gouvernement, il devient alors un démissionnaire et dut quitter l’enseignement. Il continue néanmoins de donner des cours particuliers à Versailles et a collaboré avec divers journaux.

En 1859, Saint-Marc Girardin lui confie la critique philosophique et littéraire du Journal des débats.

En 1866, il est élu à l’Académie des sciences morales et politiques.

Quand le Second Empire prit fin en 1871, un évènement qu’Ernest Bersot attendait avec impatience, il est embauché au titre de directeur de l’École normale supérieure. Quatre ans plus tard, en 1875, il intègre le Conseil supérieur de l’instruction publique et en 1876, il est le président de l’Institut de France.

En 1880, il meurt d’un cancer de la face.

Ernest Bersot

Ernest Bersot

Œuvres principales

De ses œuvres connues et publiées, on peut citer :

  • 1843 : Doctrine de saint Augustin sur la liberté et la Providence
  • 1846 : Du spiritualisme et de la nature
  • 1855 : Études sur le XVIIIe siècle composées de deux volumes
  • 1853 : Essai sur la Providence ; Mesmer et le magnétisme animal
  • 1857 : Lettres sur l’enseignement
  • 1861 : Littérature et morale
  • 1862 : Questions actuelles
  • 1864 : Essais de philosophie et de morale qui comprend également deux volumes
  • 1868 : Morale et politique ; Libre philosophie
  • 1879 : Études et discours 1868-1878
  • 1880 : Question d’enseignement, études sur les réformes universitaires
  • 1897 : Conseils d’enseignement, de philosophie et de politique
  • 1913 : Ernest Bersot, fragments de ses lettres à sa famille de 1836 à 1871




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/