Émile Bergerat, histoire et biographie de Bergerat

(Publié le 10 août 2017) (Mis à jour le: 11 août 2017)

Plus connu sous son pseudonyme de Caliban que d’Émile Bergerat, cet auteur dramatique et poète est né le 29 avril 1845 à Paris. Il est mort le 13 octobre 1923 à Neuilly-sur-Seine. Il était considéré comme un excellent chroniqueur ayant un esprit verveux et paradoxal.

Biographie

Émile Bergerat a utilisé d’autre noms de plume, autre que Caliban, à savoir l’Homme masqué ou encore Ariel. Il était le gendre de Théophile Gautier (père) puisqu’a épousé Estelle Gautier et devint par la même occasion le beau-frère de Théophile Gautier (fils). Le couple eut deux enfants :

  • Théo Bergerat qui est devenu réalisateur et chroniqueur radiophonique
  • une fille, Herminie

Quelques liens

Carrière professionnelle

Caliban était chroniqueur au figaro et au Voltaire. Il a également travaillé en tant que directeur de publication de La Vie moderne, de la maison d’édition Georges Charpentier. Il était membre de l’Académie Goncourt. Pour lui rendre hommage, une bibliothèque située à Neuilly-sur-Seine, juste en face de l’immeuble où il a vécu, a été baptisée en son honneur.

Émile Bergerat

Emile Bergerat

Ses œuvres

Émile Bergerat a laissé un volume important d’œuvres au monde de la littérature dont des romans, des pièces de théâtre et des témoignages. Parmi ses principaux ouvrages, on peut citer :

  • Les cuirassiers de Reichshoffen publié chez Lemerre en 1871
  • Poèmes de la guerre 1870-1871 parus en 1871
  • Bébé et Cie publié en 1884
  • Le Viol publié par Ollendorff en 1885
  • Vie et aventures du sieur Caliban. 1884-85 publié en 1886
  • Le livre de Caliban édité chez Lemerre en 1887
  • Figarismes de Caliban publié en 1888
  • Le Rire de Caliban publié chez Charpentier en 1890
  • La chasse au mouflon paru chez Delagrave en 1891
  • Les chroniques de l’homme masqué publié en 1892
  • Les soirées de Calibangrève en 1892
  • Les drames de l’honneur parus en deux volumes : Le chèque en 1893 et La vierge en 1894
  • Contes de Caliban en 1909
  • Les Amours de Violette en 1910
  • Trente-six contes de toutes les couleurs en 1919

Côté théâtre, il est l’auteur de :

  • Père et mari, un drame composé de trois actes présenté au théâtre de Cluny le 21 juin 1870
  • Le premier baiser, une pièce comprenant un seul acte jouée à la Comédie-Française le 20 mai 1889
  • Le capitaine Fracasse, une comédie héroïque composée de cinq actes et qu’il a écrite d’après le roman de Théophile Gautier, présenté au théâtre de l’Odéon le 10 octobre 1896
  • La Pompadour, une comédie dramatique composée de sept tableaux, un prologue, cinq actes et un épilogue jouée au théâtre de la Porte-Saint-Martin le 6 novembre 1901
  • La fontaine de Jouvence présentée le 4 juillet 1906 à la Comédie-Française
  • L’héritage d’Œdipe, une comédie en vers présentée à la Comédie-Française le 5 mai 1911 avant d’être refusée




Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/