Dire du mieux

(Publié le 21 juin 2016) (Mis à jour le: 22 juin 2016)
Pour les Fagots du Four, antre
clair-vespéralement qui se voûte d’ors, où
cuire l’éternel pain rondi, même lors qu’entre
le rutilant soleil au signe des Gémeaux :
de matin, attaquèrent de serpes les haies
épointant aux gantelets leurs épines, où –
charpentes et timons de demain les Futaies
tressaillantes de hache,

sonores de loin
en loin et tors de lutte, les Hommes sonores
de hans ! qui, levant la tête dans l’alentour
terreux, long éraillé des grolles omnivores
prophétisaient aux Autres mi-apparus à
curer les Fossés limitrophes de la neige –
la neige moite aux semailles, la neige pour
ce soir…

Dire du mieux Poésies René Ghil

 Poésies René Ghil - Dire du mieux -  Pour les Fagots du Four, antre clair-vespéralement qui se voûte d'ors, où



Voulez-vous commenter cet article ?

Votre email ne sera pas publié

Réalisation : www.redigeons.com - http://www.webmarketing-seo.fr/